"VELOSOLEX, la bicyclette qui roule toute seule",...
"la célèbre silhouette noire,"... "la bicyclette noire familière",... "le bon vieux Solex",..." VELOSOLEX
qui passe partout... sert à tous ! Pour les jeunes, comme pour les... moins jeunes ! Pour des grandes étapes ou des petits parcours, pour les loisirs comme pour le travail, à la campagne comme en ville, en montagne comme en plaine. En voici les raisons : économie, simplicité, sécurité, maniabilité, puissance, et confort. Le Solex, c'est toute une histoire. C'est l'une des plus belle réussites commerciales de l'après-guerre qui démarra grâce aux ingénieurs Soudard et Mennesson. Le premier prototype du vélo à moteur Solex apparaît en 1941. Le principe est simple et demeure inchangé : le moteur est placé à l'avant d'un vélo, son système de transmission est assuré par un galet entraînant la roue par frottement sur le pneu. Grâce à Goudard et Menesson en 40 ans d'existence, 5 Millions d'exemplaires seront vendus à travers le monde.

                                                                                                                                           

C'est pourquoi un Hongrois avait décidé d'emmener les chaînes de fabrication originales et redémarrer la production dans son pays natal, à Berettyoùjfalu, à 200 km de Budapest. Mais cette bonne décision ne fut pas suivie par les résultats souhaités.
Après quelques péripéties l'entreprise a trouvé en 1997 un nouveau repreneur. M. Georges SAFAR a pris le contrôle et la direction des opérations, et a relancé de nouveau la production. La nouvelle société Impex Hungâria a réussi à faire homologuer le Solex en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et dans plusieurs pays d'Afrique. En deux ans, plus de 6000 Solex ont été fabriqués et commercialisés dans le monde.
S 0 L E X... cinq lettres choisies au départ parce qu'elles formaient un mot facile à retenir et à prononcer dans toutes les langues. Cinq lettres... et une histoire qui continue.

Le S 3800 en Hongrie
Les machines à outils de Solex 3800 ont été remises en route en 1993 en Hongrie à Berettyoùjfalu (à 200 km de Budapest) par la société Cyclon.
Le modèle ne porte pas le nom de Solex, mais S3800 et il était vendu 3690 F. En mail 995, cette société est rachetée par l'importateur français Impex Products.
Et jusqu'en août 1996, on pouvait les trouver en France pour 3990 F, mais l'importateur fit faillite. Aujourd'hui, les machines de sont relancées à Berettyôûjfalu, grâce à M. George SAFAR, qui depuis janvier 1997 s'est occupé d'obtenir l'homologation ainsi que les droits de commercialisation de la marque Solex, afin de pouvoir vendre un "Solex type S3800" à travers toute l'Europe. Depuis mars 1997 il y a donc une succursale en France, à Boulogne. Le modèle sera disponible à partir d'octobre en 5 couleurs : noir, blanc, jaune, argenté et vert (Roland Garros).

L'objectif de la société est de vendre 15 000 unités par ans dans le monde. 
 
 
                               
 
Le Wagon Bleu - Portes de Milan- 34380 Viols Le Fort